Archives pour la catégorie Matos de vape

MOD, atomiseurs, accu, batteries, …

TiPowa, The bf

Ça y est, je l’ai !
La TiPowa, la bf de mon petit frère, Julien.
Quoi c’est ça ?
La TiPowa est une box meca régulée bottom feeder à deux accu imprimée en 3D.

Box, donc c’est le truc ou on met des piles et qui fournit de l’électricité à un atomizeur.
Meca régulée, ça veux dire qu’il y a un tout petit peu d’électronique, de quoi varier le voltage, de quoi sécuriser la box ( protection d’inversion de polarité et protection contre les courts circuit) mais pas de chargeur intégré, pas de contrôle de température pour faire compliqué ce qui peut rester simple. La vape sur meca régulé, c’est une vape lisse, douce et puissante. 120W, il existe des box qui vont au delà mais on ne va quasi jamais au delà.
Bottom feeder, ça veux dire qu’il y a un flacon dans la box, qu’on presse pour ajouter du liquide dans le driper.
C’est génial : la vape driper est – à mon goût – la meilleure vape du monde, mais pas pratique car il n’y a pas de réservoir. Avec une box bottom feeder, vous avez quasi 9ml de réservoir et pourtant c’est un vrais driper.
Deux accu, c’est à la fois plus de puissance et plus d’autonomie.
Enfin l’impression 3D, c’est léger et solide.

Julien est marrant, il était tout gêné du prix alors que c’est pas cher pour ce que c’est : un produit artisanal, fait avec amour, passion, un objet unique quoi. Du coup, il s’est justifié durant un bon moment :
– bon, tu vois, je voulais un pin positif réglable parce qu’en bf sinon ça pisse, mais du coup j’ai acheté le connecteur 510 à un moddeur italien, c’est le meilleur connecteur mais il coûte dans les 30 balles rien que cette petite pièce, …
– l’électronique, c’est celle des hexohm, robuste et fiable mais pas donné non plus
– le flacon, j’ai pris un plastoc spécial ultra souple mais la aussi, c’est pas le prix d’un truc standard
– Le bouton, la qualité du plastique utilisé, le godet pour éviter que l’ato ne coule, les heures de travail, etc …  j’ai pas pris de notes, j’ai oublié la moitié, mais je sais bien que sa box elle est faite avec tout ce qui se fait de mieux, avec un sens du détail qui me dépasse et sans la moindre prétention.

Bref j’en ai 4 dont la mienne, il en a fait 30 en tout et il n’en fera pas d’autres je pense alors si vous êtes intéressés, c’est ici que ça se passe 🙂

image

image

image

Plouf

Dripbox, de Kangertech

Petite nouveauté reçue ce matin, la dripbox de Kangertech.

A vrais dire c’est pas un concept particulièrement novateur, il existe déjà pas mal de botom feeder, notamment les Italiens en sont fous. Mais c’est la première fois à ma connaissance qu’une marque chinoise, une des leader du domaine, sort un tel produit. Je gage que ça va populariser ce concept et même que avec la TPD qui débarque, ça va devenir le must.

Donc pour expliquer, vous avez un petit flacon dans le mod. Ce flacon ci fait 7ml. Le pin positif du driper est percé et quand on appuie sur le flacon, ça humidifie le coton du dripper. Donc c’est une vape de dripper, une vraie, mais avec une cuve de 7ml. Un truc super sympa, quand on appuie sur le flacon, ça humidifie le coton mais lorsqu’on relâche le flacon, il re-pompe le jus. De cette façon même couché, le dripper ne coule jamais vu qu’il n’y a pas de jus excédentaire.

Au niveau de la box, j’apprécie le « faux méca » qu’on peut recharger direct sur la box avec une sécurité minimum : inversion de polarité, coupe à 0.2 ohm et coupe quand l’accu est vide. Mais on reste sur du meca, donc simple et fiable. Il faut encore que je teste la chose, reçu ce matin, mais finalement 7ml de contenance c’est pas beaucoup, j’ai déjà dû remplir. Bin oui, ça suce …

Au niveau du dripper, les airflow sont haut et donc j’ai un peu foiré mon montage, je n’avais pas anticipé. Pensez à relever vos coils à la hauteur des airflow. Cependant la vape est plus que correct, c’est un dripper médian, ni trop ouvert ni serré, aérien sans être abusé. Les plots sont fins donc pour un double clapton, j’ai dû dénuder les pattes, reste que c’est tout à fait utilisable.

Dernier point, ceux qui souhaitent faire du dripper mais qui ne veulent pas refaire leurs coils, il existe des bases pré-montées qu’on change comme un coil tout fait habituel. Et ça, c’est la première fois que je vois ça.

Et bien entendu avec une marque réputée, mais chinoise quand-même, on a de la qualité à petit prix, c’est cool.

Plouf

dripbox dripbox_plateau

SKULL box

Présentation

La Skull box, c’est artisanal. Mon « petit » frère Julien Michel, à qui j’ai offert son premier reconstructible, a croché sur la vape comme un geek et, amoureux de la hexohm box, s’en est inspiré pour faire sa propre box, juste pour le fun. Bien que similaire à la hexohm, il a fait le dessin, commandé le boitier, commandé les composants, l’a fait peindre par un artisan en duracoat, assemblé et soudé avec ses petites mimines. Je vous dis pas comme je suis fier. Il a fait 10 box et elles ont toutes de petites différences dans la peinture qui font qu’elles sont toutes uniques. Le duracoat est vraiment très intéressant du reste. C’est ce qu’on utilise pour les armes à feu : une peinture résistante aux températures extrêmes, aux chocs. Elle est soyeuse et douce au toucher, c’est un bonheur.

boxJM.2

A l’intérieur, pas de chipset spécifique et compliqué mais un simple convertisseur de voltage, le okl2-T20. Autrement dit une technologie basique, sécurisée, éprouvée et qu’on retrouvera/changera facilement dans 35 ans quand il aura finit par rendre l’âme. Durable, comme le reste. Pour les réglages, un potard sur le côté permet de varier entre 4 et 6 volts.

boxJM.3

Conclusion

Je ne suis pas du tout objectif, c’est la box de mon frère à moi que j’aime. Au début, c’est un peu déroutant parce qu’il faut faire un coil plus haut qu’avec mon habituel Meka mod. Donc j’ai des ato pour mes tubes et d’autres ato recoilés pour cette box : 0.3 ohm minimum, mais 0.5 ça envoie déjà du bois (70W). Pour pouvoir en profiter pleinement, un tank serait dommage alors j’ai choisis d’y monter l’aeronaute avec un loose clapton en kanthal. Inutile de dire que ça dépote. Bon, bref il faut modifier la façon de faire son coil mais mis à part ça c’est une box durable, solide, agréable en main, qui dépote, qui a de l’autonomie, tout ça.

Après vous avoir bien mis l’eau à la bouche, je dois préciser qu’il ne reste qu’une seule et unique box à vendre et que c’est à Lausanne, chez Fumerolles qu’elle se trouve au prix de 165.- CHF. Ne traînez pas.

Accu en série VS accu en parallèle

Si on place plusieurs accu « stackés » (l’un sur l’autre) ou en série (l’un à côté de l’autre mais chaînés par le câblage), on double le voltage mais on conserve les mêmes ampères. Dans cette config, le positif du premier accu est relié au négatif de second. Typiquement pour la vape, ça donnera genre 8 Volts et 20 Ampères.

Si on place les accu en parallèle, c’est à dire que les deux positifs sont couplés et les deux négatifs aussi, on double l’ampérage mais on ne touche pas au voltage. Donc pour les mêmes accu que dans l’exemple au dessus, 4 Volts et 40 Ampère en continu.

Avantage des accu en parallèle (sur box meca, comparé à une box en parallèle)

  • Comme on double les ampères, on peut descendre dans les ohm. Typiquement selon Mooch un bon accu envoie 20A, au delà c’est risqué. Ce qui veux dire 0.2 ohm. Avec 2 accu en parallèle, on peut descendre à 0.1 ohm sans outrepasser la sécurité élémentaire qui consiste à respecter les consignes. Pour les fous dans mon genre qui aiment vérifier la limite en la dépassant, un petit éclat de défis dans la prunelle et les cheveux en bataille, on peut tabler sur la sécurité du « pulse », c’est à dire 0.1 ohm avec un seul accu et 0.05 avec deux. Les plus intrépides se basent sur la température du mod, si l’accu fonds ça doit chauffer à plus de 100 degrés, ça va se sentir. Forcément, c’est plus risqué parce que si le mod s’enclenche dans la poche, on est plus en pulse mais en continu.
  • Comme on peut descendre dans les ohm, on peut faire des gros nuages et du porn coil, c’est trop cool !
  • On double l’autonomie, mais ça c’est idem en parallèle ou en série

Avantage des accu en série sur meca :

  • On monte très vite dans les watt. Si on reprends la loi de ohm, le wattage se calcule comme ça : volt x volts / ohm. Donc à 4 volts (accu seul ou en parallèle) et un coil de 1 ohm, on a 16 watt. Avec 2 accu ça fait 8 volts, donc 8 x 8 / 1 = 64 watt. Si si, vous avez bien lu, 1 ohm = 64 watt avec des accu en série.
  • Un coil « simple » va envoyer grave. On peut retourner au kanthal sans soucis, plus de diesel, plus de coil gigantesque, c’est petit et ça chie. On peut augmenter la surface de chauffe en augmentant le nombre de tours.
  • On double aussi l’autonomie à puissance égale, bien sûr, sauf qu’on aura tendance à monter en puissance donc perdre en autonomie.

Avantage des accu en série sur une box meca  régulée (genre la SKULL box, oh yeah !) :

  • Sécurité : Les accu en série sur meca pur, c’est dangereux. Le type qui comme moi fait son petit coil inox à 0.13 ohm sur tank parce qu’il est habitué au meca qui envoie, s’il met son ato déjà monté sur sa nouvelle box toute belle, il se prends 490W dans les dents. Au mieux il fait un vilain dry hit, au pire ça fait boum boum, mon coeur fait boum. Un crétin a défrayé la chronique récemment avec une Noisy Cricket en s’explosant la tronche. Un meca régulé comme la SKULL, c’est max 20A. Pas d’accident donc, mais une série de coupures qui vont protéger les accu, le mod et le vapoteur.
  • Qualité de vape : ne me demandez pas pourquoi, mais vaper en meca régulé ou en électro, ça n’a pas tout à fait le même gout. Je suppose que le meca régulé a un courant très lisse, stable et doux alors que l’électro, c’est des variationset des coupures.
  • Simplicité : on retourne à des coils tout con, tout simple genre kanthal 0.3 et ça vape vraiment bien.

 

Mr Mooch teste les accu

Pour les connaisseurs, voici deux liens très intéressants, bien que à mon avis il faudrait idéalement (même si c’est dangereux et pas simple) pousser jusqu’à un crash test.

Pour résumer grossièrement ça dit que 20A est la limite habituelle des bon accu et qu’on ne devrait pas vaper au delà sur un simple accu. Ce qui veux dire 0.2 ohm en meca ou 75W en electro je suppose.

Plouf

https://www.e-cigarette-forum.com/forum/blog-entry/list-of-battery-tests.7436/

https://www.e-cigarette-forum.com/forum/blog-entry/18650-safety-grades-picking-a-safe-battery-to-vape-with.7447/

Aeronaut, et bong !

Reçu ce matin, l’Aeronaut.

Avec son design soigné, cet ovni dans le petit monde du driper apporte plusieurs innovations. L’airflow tubulaire qui vient simultanément de dessus et de dessous, le système anti-fuites qui permet de le coucher sans qu’il ne s’épanche, la possibilité de changer les tubes des entrées d’air, bref cet atomiseur est différent de ce qu’on connaissait, et c’est une réussite.

Question vape, pour sûr les arômes sont là. Cependant c’est un driper de compétition qui envoie du lourd. Les possibilités de montage sont nombreuses, la fixation des pattes sous une plaque permet des fils tressés aux dimensions surréalistes, bref il joue dans la cour des gros dripers qui font du nuage et qui encaissent les watt.
En fermant l’airflow on arrive à quelque chose de raisonnable, mais même fermé ça reste relativement ouvert.

Son prix : 69.- CHF

image

Goblin, de UD

Scotché !

J’avais pas rentré ce produit au début parce que j’avais peur pour la  vitre, qui est flush. Après quelques mois d’attente, j’ai pas vu de commentaires négatif (mais beaucoup de positif) à son sujet et en particulier au niveau du pyrex donc j’ai pris quelques pièces pour voir.

C’est un excellent ato. Un rendu exceptionnel, proche d’un dripper, mais avec une cuve. ça envoie grave et ça permet de faire du double coil un poil complexe bien qu’il n’y ait pas une place énorme, chambre réduite obliges. Il a un petit défaut toutes fois, c’est déjà pas génial de devoir remplir avec une vis, mais ne plus elle n’est pas super pratique. La qualité du rendu me fait vite oublier ce petit soucis somme toutes tout à fait gérable. Il est en revanche très facile à coiler et le coton se place comme sur tous les plateaux de type kayfun donc rien de nouveau à ce niveau si ce n’est un airflow bien large.

L’airflow est réglable, la contenance de la cuve est d’environ 3.5ml, il est tout petit, 2.9 cm sans le drip tip et sans le connecteur . Deux drip tip en pyrex sont fournis avec mais c’est un format non standard.
image

image

image

Kit RBA pour subtank mini

C’ets tout con, en fait.

Mais quand on achète un subtank mini, il est livré avec une seule base RBA.

Du coup même si on se met à l’utiliser on a tout intérêt à avoir une résistance toute prête en réserve. J’ai enfin reçu du stock pour des petites bases RBA pour le subtank. Du coup vous pouvez en avoir une en poche en cas de besoins, voir en coiler 2 ou 3 à l’avance.

C’est la base v2, donc si vous avez un subtank mini première génération, ou un subtank tout court, vous pouvez aussi les utiliser. Et elles sont mieux que les premières.

Voilà, petite nouveauté du jour 😉

image

Crown by Uwell

Bonjour à tous

Reçu hier, le Crown de Uwell.
On vas dire qu’il est dans la mouvance des subtank : Un ato subohm pas reconstructible / reconstructible, à choix. (le module reconstructible est vendu séparément)

Mais alors pourquoi prendre le Crown plutôt que le subtank ? Parce qu’il envoie ! J’ai testé en meca, bof bof … la résistance de base, à 0.25 « double coil » ne se réveille pas. Alors j’ai pris ma bonne vielle IPV3 et boom ! à 100 W ça me cause déjà nettement plus. Une vraie grosse vape, ça envoie, les saveurs sont là, c’est onctueux, magnifique. Il faudra que je teste les autres résistances (1.2 ohm, 0.5 ohm et 0.15 en nickel pour le contrôle de température) mais pour le moment, j’ai juste pas envie de lâcher ce petit instant de vape.

Petit plus également par rapport au subtank, une bonne contenance et un prix un poil moins cher : 39.- le tank, 18.50 le pack de 5 résistances et 12.90 le module RBA.

Plouf

image