La toux et la vape

Bonjour

En causant sur FaceBook je réalise que j’ai une info intéressante concernant la toux du vapoteur. C’est le résultat de 3 ans d’expérience en shop mais aussi des info fournies par Jacques le Houezec lors de sa formation. Ce que je dis n’est pas de la science, je n’ai pas la possibilité de le démontrer mais même si il y a des erreurs dans ce que je dis, ça peut aider les néo-vapoteurs à moins tousser.

Je pense qu’il  y a 3 sortes de toux pour le vapoteur débutant, voici comment les distinguer et quoi faire :

La toux du défumeur

L’article suivant explique en détail ce phénomène. C’est une toux grasse comme une bronchite mais sans qu’on soit malade et qui apparaît généralement après deux ou trois mois de défume. l’hypersécrétion bronchique disparaît après max 4 semaines si on a totalement arrêté de fumer. C’est normal, il faut juste attendre, pas d’inquiétude à avoir au sujet de cette toux ci.
NB : On reconnais cette toux parce qu’elle n’est pas liée aux bouffées que vous prenez.
Si vous toussez à chaque taff, c’est autre chose.

La toux dû à la gorge irritée

Suite à de nombreux témoignages, j’ai constaté que souvent les nouveaux vapoteurs toussent quelques temps au début. On sait que 50% des fumeurs souffrent de bronchite chronique, souvent sans le savoir.  (toux et glaires le matin) Je suppose que si les bronches sont irritées par le tabac, la gorge l’est également.

Cette toux intervient lorsque la vape est trop intense ou qu’il y a trop de nicotine. En fait une personne qui n’a pas la gorge irritée a le même problème s’il pousse trop la puissance ou le dosage nicotinique, mais il a une bien meilleure tolérance et du coup supporte le dosage de nicotine dont il a besoins et le matos courant. Donc vous testez la vape d’un ami et vous toussez, vous vous dites : La vape n’est pas fait pour moi. Faux ! Voici deux astuces :

  • baisser la puissance de votre mod légèrement au dessous de la puissance indiquée ou utilisez des kits « doux » (genre Ego AIO)
  • Vapotez des jus contenant du menthol. C’est légèrement anesthésiant et ça permet de monter un peu le dosage de nicotine sans vous faire tousser. Vous pourrez vapoter d’autres choses une fois que votre gorge ira mieux.

Suite à l’intervention de Pat Man, je précise que selon Jacques Le Houezec, toutes les clopes contiennent du menthol, même celles qui ne l’indiquent pas et où on ne le sent pas. C’est un léger anesthésiant qui évite qu’on sente l’irritation de la gorge. Mais un anesthésiant n’est pas un anti-inflammatoire. Vous avez la gorge irritée mais grâce au menthol vous ne le sentez pas et vous ne toussez pas en fumant.

Je précise ici que le cas d’échec le plus courant est un sous-dosage en nicotine. Plus vous avez de nicotine dans votre jus, moins vous avez envie de fumer et moins vous avez besoins de vapoter. La nicotine va vous aider à arrêter la clope, votre addiction ne va pas augmenter et vous êtes de toute façon déjà accro à cause du tabac, le « mal » est déjà fait. On conseille de vapoter « tout le temps » au début, toutes les 5 à 15 minutes, de façon à créer un « tapis nicotinique » et ne pas être en manque. C’est pas comme une clope qu’on fume jusqu’au filtre, vous pouvez tirer juste 1 ou 2 lattes, mais régulièrement. Si vous êtes en manque de nicotine, vous aurez envie de fumer et c’est ce qu’il faut éviter.  N’ayez pas peur de la nicotine, elle n’est pas toxique aux doses qu’on vape et elle sera une aide pour quitter le tabac. Une fois trouvé le bon dosage (celui qui vous permet de ne plus fumer du tout) attendez que votre corps vous le dise avant de descendre le dosage de nicotine. Les syndromes sont : mal à la tête, nausées, vertige. Là, c’est que vous vapotez trop de nicotine et soit vous baissez le taux, soit vous vapotez moins souvent. Il arrive aussi après quelques mois de vape que le jus vous irrite la gorge, c’est aussi un signe que vous pouvez baisser la dose. A l’instar d’un patch, on constate avec la vape une diminution du nombre de capteurs nicotiniques chez la majorité des anciens fumeurs

Dans tous les cas, si après avoir baissé le dosage de nicotine vous sentez que vous avez à nouveau envie de fumer, remonter la dose mais n’achetez pas un paquet de tueuses !

Le micro-dry-hit

C’est quoi un dry-hit ? C’est quand votre atomiseur est sec et que ça brûle la gorge, ou que vous mettez trop de watt sur le mod et que ça brûle la gorge. Donc un dry hit, c’est un truc affreux, un goût de brûlé et une grosse toux immédiatement après.
Techniquement parlant, un dry-hit est une production massive d’aldéhydes générée par une chaleur trop intense.

C’est quoi un micro-dry hit ? J’ai inventé ce terme. On sait qu’une vape normale contient un faible taux d’aldéhydes et qu’un dry-hit en contient énormément, ce qui fait tousser. Mais qu’est-ce qu’il y a entre deux ? Après 4 ans de vape, j’ai pu constater que parfois la vape ça gratte un peu, même si on a le même dosage de nicotine que d’habitude. Je suppose – mais c’est pas scientifique, j’ai pas fait de mesures – que entre une taffe normale et un dry-hit, il y a une progression. Si vous chauffez un peu trop votre coil ça grattouille mais c’est pas encore un vrais dry-hit. Donc que vous créez un peu plus d’aldéhydes que d’habitude, mais pas au point que ça ait le gout de brûlé caractéristique du dry. Et ça vous fait tousser.

Que faire :

  • Ne surtout pas pré-chauffer votre coil. Appuyez sur le bouton fire que au moment où vous aspirez et relâchez le juste avant la fin de votre inhalation.
  • Baissez la puissance de votre mod légèrement en dessous du réglage indiqué pour le coil. Si c’est pas mieux, essayez de doublez la puissance et tirez une très grosse latte (pas assez de puissance est également irritant, mais je n’ai jamais compris pourquoi)
  • Inhalez plus fort, plus longtemps.  Avec une clope, si vous tirez plus fort, ça attise le feu et le gout est plus fort. Avec la vape (hors TC) tirer plus fort ne modifie pas le réglage du mod, en revanche ça fait plus de « vent » dans la résistance et donc ça la refroidit. Une vape froide est plus douce, une vape chaude est plus irritante. Une vape plus dense (parce qu’on tire plus fort) est plus douce, une vape trop légère est irritante.
Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*